Giannutri, la petite île de la demi-lune

Sacrée à la romaine Diane, dame de l’astre nocturne et des animaux sauvages, riche en maquis, genévriers et mouettes.

Les Grecs l’appelaient “Artemisia”, les Romains “Dianium”, en honneur à la déesse lunaire Diane, inspirés par sa forme en croissant de lune comme le diadème de la Déesse. Giannutri est petite, d’origine calcaire, aux rochers dentelés et pleine de grottes qui effleurent l’eau. Ses côtes descendent à pic dans les profondeurs marines: vitrine verticale pour les plongeurs, les amoureux de la mer et de son écosystème d’éponges, de coraux, de gorgonies colorées et ondoyantes.

 L’île, vue de loin, semble enveloppée dans une hauteur voilée entre ciel et mer. Un profil peu élevé, dentelé comme celui de la tête d’un coq, dû à ses quatre collines qui ne dépassent pas les 80 mètres d’altitude. Sa superficie de 2,6 kilomètres carrés est protégée par le Parc National de l’Archipel Toscan et la Région Toscane. Elle fait partie de la Commune de l’île du Giglio.

Comment y arriver? Vous ne devrez faire rien d’autre que de prendre l’un de ses ferries qui partent de Porto  Santo Stefano, sur l’Argentario. Pas de panique, elle n’est pas loin et le voyage sera un délice, comme le panorama de ce coin méridional de l’Archipel Toscan, qui vous surprendra avec l’île du Giglio sur votre droite, l’Elbe - la reine- en fond de décor au nord et, devant vous, finalement la petite et gracieuse Giannutri. Parfois, vous réussirez à voir à l’Ouest Montecristo.

L’île aux nombreuses criques, riche en faune. Nombreuses sont les espèces d’oiseaux qui font leur nid ici, aussi bien sur les côtes rocheuses, parsemées de genévriers et de maquis que sur les contreforts de ses collines. Toutefois pour les êtres non pourvus d’ailes, l’île a deux accostages: le premier est Cala Spalmatoio, à l’Est, où un petit village vous accueillera, une petite place et un seul bar-restaurant.  L’autre, Cala Maestra, à l’Ouest, connu pour sa magnifique Villa de Domitien, édifiée au IIe siècle après J.-C. par la Gens Domitia Enobarbo (à laquelle appartient Néron).

La villa romaine, témoignage d’un passé antique. La Villa de Domitien où quelques colonnes au chapiteau corinthien vous emmèneront dans une atmosphère d’opulence et de raffinement. Célèbres sont les mosaïques des pavements, comme celles représentant “Jason et le Minotaure”, occupés à un combat à l’intérieur du labyrinthe (conservé à Grosseto).

La visite. Un chemin de terre relie les deux accostages: nous vous conseillons de le parcourir, en vous laissant enivrer par l’atmosphère vierge de l’île. Plusieurs sentiers sont praticables avec l’accompagnement de Guides environnementaux. Ne ratez pas la visite de la pointe la plus au Sud où dans la deuxième moitié du XIXe siècle a été construit le Phare de Capel Rosso.