L’Elbe est un livre et chaque page raconte une histoire différente

Position stratégique et richesse du territoire: voici l’atout de l’île d’Elbe! Une succession de prétendants, un enchevêtrement de peuples et de témoignages

Les Phéniciens, les Étrusques, les Romains. Les Barbares et les pirates. Les Pisans, les Génois, les Florentins, les Napolitains. Et puis les Espagnols, les Anglais et les Français. On peut vivre l’île à maintes reprises en suivant une histoire différente, en s’identifiant à un pirate sarrasin embusqué derrière un rocher ou à un général français au service de Napoléon. Les sujets sont innombrables pour découvrir l’histoire et le territoire.

 

Pierres brillantes et tourmalines, une île de roche au cœur précieux. Les pierres brillantes et le fer: des fours fondeurs étrusques aux structures d’extraction et de fusion des années 80. Le Casalino del Castagno di Poggio et les Mines de Rio, avec leurs musées, la Grande Mine du Ginevro al Calamita et la Petite de Porto Azzurro. Le granit et les tourmalines: San Piero et le Musée Minéralogique, les expositions de pierre imposantes du Capanne et de Sant’Andrea. Un tour en partant des viscères de la terre aux hauts sommets modelés par le vent, pour découvrir que l’île offre des sites géologiques et minéraux uniques au monde.

 

Le vin et les amphores au fond de la mer. Le Musée Archéologique de la Linguella et celui de Marciana Alta, tout comme le Musée de la Mer de Capoliveri, conservent le souvenir des anciens peuples, souvent repêchés dans les fonds marins. Guerre, vie quotidienne, commerce de biens précieux: métaux, pierres mais aussi le vin! Un vin tellement excellent qu’il pousse les marchands à traverser la mer en défiant le vent et les vagues. Et à ce propos, vous ne pourrez pas rater une visite dans les entreprises agricoles insulaires qui produisent des  vins DOC et DOCG selon la tradition. Incontournable, une dégustation!

 

Voiles noires à l’horizon et les aubes d’espoir. Presque mille ans de piraterie sarrasine alors que les Elbois se barricadaient dans les montagnes, dans les forteresses sur les hauteurs: du Volterraio, le château-fort insoumis de l’Elbe orientale, à la Tour de San Giovanni à San Piero, sans oublier la citadelle fortifiée de Portoferraio, un joyau de l’architecture militaire créée par Côme Ier des Médicis. Et les églises romanes, dont l’abside est orientée vers l’Est, pour saisir la lumière du soleil naissant: l’Ermitage de Santa Caterina à Rio Elba, San Giovanni, près de la tour homonyme ou les vestiges glorieux de Saint Barthélémy, avec une petite fenêtre en ligne avec Montecristo.

 

Napoléon, l’empereur qui tomba amoureux de l’île. Loin des jeux de pouvoir froids, enivré par la douceur du paysage et par l’âme insulaire, celui qui était habitué à prendre, laissa: une organisation civique, un système de santé, l’instruction et puis des villas et des théâtres en plein style impérial. La Palazzina dei Mulini et le Théâtre des Vigilanti de Portoferraio et la Villa San Martino, dans la vallée du même nom, mais aussi la Casetta Drouot et le Sanctuaire de la Madonna del Monte, dans les alentours de Marciana, où il vécut les instants les plus intimes sous la fraîcheur des châtaigniers. Vous pouvez l’incroyable résidence de Napoléon sur l’île d’Elbe.

 

L’île, source d’inspiration pour les peintres, les sculpteurs, les poètes, les artistes. Paul Klee visita l’île en 1926 et il en traduisit l’essence lumineuse méditerranéenne dans ses œuvres. Comme lui, de nombreux artistes ont choisi de se faire séduire par l’Elbe: Italo Bolano par exemple, qui grâce à son Museo Diffuso l’a renchérie sans jamais la bouleverser. Luca Polesi, et ses créatures en métal. Et puis, les peintres des dunes de Procchio et les écrivains, les photographes, les historiens, qui ont su la raconter, chacun à sa manière.

 

Lire les pages de l’île d’Elbe signifie se plonger dans son essence. Et soudainement, en observant le bleu brillant de la mer d’en haut, alors qu’une voile parcourt paresseusement les sillons des courants, il vous semblera de faire partie vous aussi de ce récit fascinant.